Conférence ICL 2010 : nul n’est prophète en son pays


Après plusieurs semaines d’absence, je reprends ma plume, enfin… mon clavier ;-)  Il est vraiment difficile d’adopter les comportements de la génération Y quand on fait partie de la génération X !  Publier des articles sur un blog est une tâche non négligeable très difficile à insérer dans une activité professionnelle.

L’occasion m’est donnée aujourd’hui de partager mes premières impressions de la conférence ICL qui se tient à Hasselt depuis ce matin.

Premier constat : nul n’est prophète en son pays !  Suivant la liste des participants, les belges se comptent presque sur les doigts d’une main…  Les participants proviennent du monde entier pour une conférence sur l’e-learning durant 3 jours à Hasselt mais les représentants du secteur en Belgique n’y sont pas !  Il y a vraiment de quoi se poser des questions !

Cette première journée fut de qualité très variée.  Mon choix s’était porté le matin sur la pré-conférence proposée par l’université Reading.  Plusieurs projets de recherches ont été présentés qui permettent d’entrevoir des pistes de développement très intéressantes.

Parmi ces projets, je retiendrai la mise en place d’un réseau Ning pour les participants d’un post-graduate.  Ce réseau est entièrement réservé aux apprenants; ceux-ci y accèdent avant même de débuter leur parcours de formation afin d’échanger et de se découvrir mutuellement.  Les chercheurs y ont greffé un outil d’analyse automatique des interactions : ceci permet aux enseignants de percevoir la construction du réseau et d’envisager la façon dont ils organiseront les groupes de travail.

Pour les enseignants, l’objectif est de « casser » les clusters naturels afin de mettre en place des groupes les plus diversifiés possibles, car de cette diversification, naîtra la créativité et l’innovation.

L’après-midi fut nettement moins intéressante : la présentation de la mise en place de l’e-learning chez KBC nous laisse un goût de déjà vu, et John Traxler nous a laissé entrevoir tout le potentiel du Mobile learning sans vraiment nous montrer d’exemples concrets !

Dernier étonnement, cette assemblée mondiale et très nombreuse ne tweete pas ou très peu !  Durant toutes les dernières conférences auxquelles j’assiste ou que je visualise via Internet, le fil Twitter est très important.  Pourquoi cette différence ?  Un public académique ? Une multiculturalité qui empêche les échanges ?  Un manque de publicité sur le hashtag ?

Comments
2 Responses to “Conférence ICL 2010 : nul n’est prophète en son pays”
  1. caroline dit :

    Probable que la génération « Y » deviendra plus raisonnable quand elle aura des enfants et une vie de famille…;-))

    sinon, pour l’e-learning en Belgique, je partage ton opinion : c’est toujours considéré comme une forme d’enseignement de seconde zone. Comme si on ne pouvait apprendre qu’assis derrière un banc à écouter un professeur, aussi compétent soit-il. Il me semble que l’enseignement dans notre pays, en tous cas dans sa partie francophone (mais je crois comprendre que le topo est le même en Flandre) n’a pas pour objectif de rendre les apprenants au moins partiellement autonomes dans leur manière d’acquérir le savoir, ce qui, à tout le moins, est une condition sine qua non si on veut pouvoir développer des outils e-learning. Bien sûr, il existe bien des nuances dans ce type d’enseignement-là aussi, mais déjà OSER se balader sur une plateforme e-learning et découvrir par sa propre volonté une matière semble être totalement nouveau pour la plupart des personnes que je rencontre au quotidien.
    Au risque de heurter certains lecteurs de ton blog, ce qui n’est vraiment pas mon objectif, je dirai qu’Il est vraiment dommage qu’au 21ème siècle les élèves en viennent à aimer ou détester une matière en fonction de l’attitude et des compétences du professeur qui l’enseigne .

  2. bluemoon1206 dit :

    J’ajouterai qu’effectivement il y a des entreprises qui développent des outils e-learning, mais c’est, avant tout, pour des raisons économiques (moindre coût et rentabilité à l’usage). Certaines même l’imposent à leurs cadres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 15,650 hits
%d blogueurs aiment cette page :