Facebook, jeux videos : risques d’addiction ?


Adolescents accros aux écrans = danger ?

Toute évolution importante engendre des attitudes ou des comportements liés au processus du changement.  A notre époque, les TIC et les jeux vidéos démultiplient l’usage des écrans.  Beaucoup de parents s’en inquiètent car le spectre d’un enfant isolé, asocial, « drogué » se profile souvent à l’horizon.

Tout n’est évidemment jamais blanc ou noir et il me semble important de présenter ici quelques éléments de réflexion.  Les images ont, de tout temps, fascinés les hommes et ceux-ci ont développés une créativité constante quelles que soient les époques : les peintures rupestres, fresques,  tapisseries, enluminures, tableaux, photographies, bandes-dessinées, films, TV… ne sont que quelques jalons de cette recherche permanente d’images fixes ou animées.

En parallèle à cette évolution, je pourrais également évoquer les différentes formes de jeux qui ont vu le jour au cours des siècles.  L’espèce humaine naît et vit avec le jeu qui lui permet de développer des aptitudes physiques et mentales.  Qu’ils soient individuels ou collectifs, ils nous sont indispensables et prennent des formes très variées.

Pourquoi l’impact des TIC vient-ils nous perturber ?  Que préférons-nous ?  Un enfant assis plusieurs heures devant un écran de télévision et qui ingurgite les émissions et les publicités ou un enfant devant un PC ou une console de jeux ?

La première solution implique un comportement passif tandis que la deuxième mettra certainement en oeuvre de nombreuses compétences !  Etre obligée de subir les spots publicitaires à la télévision me dérange certainement beaucoup plus que d’apercevoir les éléments publicitaires présents sur de nombreux sites Internet.  Dans ce dernier cas, j’ai le pouvoir d’exercer mon libre choix et de consulter, si je le souhaite, l’information publicitaire sous-jacente.

L’aspect asocial de l’usage des écrans est quant à lui remis en question au vu des comportements actuels sur Internet.  Que font les adolescents sur Facebook si ce n’est entretenir un large réseau de connaissances : à peine rentrés de l’école, ils sont connectés sur Facebook pour poursuivre le dialogue interrompu une heure auparavant !  Si les parents se replongent dans leur passé, ils feront le constat qu’à leur époque ce lien n’existait pas ou très peu : le téléphone était alors l’outil surexploité par certains d’entre eux…

Quels sont les adultes de plus de 40 ans qui peuvent aujourd’hui sortir la liste de leurs copains d’école, des amis rencontrés en vacances ?  Il est tout à fait possible de bien vivre sans cela mais le développement de ces réseaux sociaux engendrera peut-être une diminution de l’isolement tellement présent dans notre société.  Même si la fracture numérique apporte de nouvelles ruptures générationnelles ou autres, je gage que nos enfants auront construit un tissu social beaucoup plus important que le nôtre.

Aucun dangers ?

Bien évidemment, cela ne signifie pas que les règles ne sont pas importantes ou  indispensables pour aider les enfants et les adolescents à utiliser ces divers outils.  Eduquer aux médias, discuter sur les usages, découvrir les jeux ou les réseaux sociaux doivent faire partie de la vie familiale.  A l’heure actuelle, il est indispensable que les parents acceptent d’apprendre de leurs enfants car ceux-ci maîtrisent souvent mieux ces nouveaux médias.  Ce changement de paradigme ne doit pas nous inquiéter : il peut ouvrir la porte de la communication avec les adolescents.  Montrer à celui-ci qu’il peut nous initier à ses usages aura l’avantage de lui donner une place au sein de la cellule familiale et de le valoriser.

Les échanges qui en découleront permettront sans doute d’aborder la question des risques bien présents sur la toile.  Ce sera alors l’occasion de suggérer à l’adolescent de visionner une animation à ce sujet ou de lui proposer de jouer aux jeux Exmachina2025 ou Netcity.

Voici quelques références supplémentaires bien utiles à tous les parents :

Enfin pour clore ce sujet, je vous propose une intervention de Serge Tisseron qui aborde la problématique complexe de l’addiction chez les jeunes.

Comments
One Response to “Facebook, jeux videos : risques d’addiction ?”
  1. caroline dit :

    Très bon article et, comme d’habitude, je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’ajouterai que depuis qu’elle joue à Wow (world of warcraft pour les non initiés) Natacha a appris pas mal de choses sur le plan social, parce que ce qui se passe sur wow se passe aussi dans la vraie vie : on collabore souvent avec des inconnus pour atteindre un même but – et en se mettant d’accord sur qui fait quoi, on se dispute, on se fait « vider » d’une guilde ou on la quitte, on est sollicité pour en intégrer une autre dont il faut tester la qualité, on se fait voler et on menace de faire appel à un médiateur (Blizzard Ent. – la firme créatrice du jeu) pour porter plainte et récupèrer son dû (qu’elle a d’ailleurs récupéré !), on découvre que le jeu a un réel aspect commercial puisqu’il est possible d’acheter un grand nombre de choses grâce aux trésors accumulés …. ou à son compte en banque (qu’on apprend donc à gérer : est-ce que ça vaut la peine de dépenser de l’argent pour acheter un objet virtuel ?… réflexions…). Il faut apprendre à gérer son identité derrière l’avatar (qu’est-ce que je dis de moi et est-ce prudent ?, qu’est-ce que j’apprends de l’autre et est-ce vrai ? Puis-je accepter une invitation à chatter et sous quelles conditions ?). Enfin, retour vers la vraie vie, où beaucoup de jeunes du même âge sont adeptes du jeu, ce qui permet les échanges et crée des relations – bien utiles quand on démarre dans une nouvelle école et un nouveau cycle d’études (les humanités). Natacha, qui a tendance à souffrir de phobie scolaire, a beaucoup appris en peu de temps, et je suis persuadée que wow y est pour quelque chose. En tous cas elle en est bien convaincue, et moi aussi qui ai suivi ses aventures dans un univers multijoueurs où je l’ai discrètement accompagnée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 15,650 hits
%d blogueurs aiment cette page :