Technologies et enseignement : évolution ou lame de fond ?


En tant que parent de plusieurs enfants, j’ai observé depuis plus de 20 ans les pratiques des enseignants et je suis restée jusqu’à présent très étonnée du peu d’usages des technologies dans les différents établissements que j’ai côtoyés.  Force était de constater qu’à part l’un ou l’autre vieil ordinateur de récupération dans le fond de la classe ou la présence d’une classe équipée par établissement, l’usage des technologies était peu répandu dans les pratiques pédagogiques.  Quelques discussions avec les enseignants ont également conforté mon scepticisme quant à leur connaissance des multiples possibilités disponibles via Internet.

Par contre, quelques rencontres réelles ou virtuelles me permettaient de percevoir peu à peu des changements dans ce monde à part, réservés quasiment aux seuls initiés !  Je suis donc ravie cette semaine d’avoir pu lire les quelques articles rédigés par Le Ligueur concernant « L’école connectée« .

De nombreux exemples d’usage sont cités et même si cela reste sans doute encore marginal, il me semble que le changement s’amorce peu à peu.  Le blog de classe permet aux enfants de rédiger des articles courts, de manipuler des photos, vidéos… afin de les mettre en ligne.  Il sert de moyen d’échanges entre l’école et les parents.  Il s’agit en outre d’exercices qui permettent l’intégration des différentes compétences acquises au sein de l’école ou à l’extérieur de celle-ci.

Ce qui me frappe aujourd’hui, c’est la multiplicité des projets mais également et avant tout le fait que ceux-ci proviennent des enseignants eux-mêmes qui créent des communautés de pratiques « officieuses ».  En effet, à côté du site officiel enseignement.be, d’autres initiatives voient le jour.  La communauté enseignons.be fut sans doute une des premières à partager ses pratiques pédagogiques.  PEPIT, site réalisé à l’initiative du collège Saint-Henri à Mouscron, répertorie de nombreux exercices interactifs disponibles en ligne.  Un autre type de communauté apparaît également autour de l’usage de Twitter en classe : le site Twittclasses francophones permet de découvrir les pratiques pédagogiques mises en oeuvre dans ces expériences.  La Belgique n’est pas la plus représentée mais je ne doute pas que cela change d’ici peu.

Parmi les pratiques très intéressantes, l’utilisation d’un wiki permet de développer les pratiques collaboratives au sein d’un groupe d’étudiants.  Le site « Cours de philosophie de F. Jourde » contient une partie réservée à la prise de notes des étudiants.  Au départ de consignes précises concernant la rédaction de ces notes, les différentes classes peuvent élaborer les pages thématiques qui sont validées par le professeur afin d’obtenir un support de cours co-construit.  Cette prise de notes n’est qu’un des éléments mis à disposition par ce professeur sur ce site ou dans son univers Netvibes.

Dans ce tableau rapidement brossé, le phénomène « Jogtheweb » mérite certainement un petit détour.  Cet outil permet aux enseignants et/ou aux élèves d’agréger des ressources disponibles sur Internet au travers d’un parcours défini et commenté.  Ce classeur fait le relevé de diverses utilisations de l’outil à travers le monde.  Voici un exemple sur un cours de mathématiques.  La fonction « Explore » du site Jogtheweb permet de découvrir de très nombreux exemples souvent en anglais et quelques-uns en français (en utilisant un mot-clé comme « jogeceole » ou « ecole »).

Ce petit tour d’horizon montre que le monde des enseignants s’approprie peu à peu les outils au profit d’activités pédagogiques riches en échanges et en collaborations qui sont loin d’un monde déshumanisé comme le suggère les adversaires des technologies dans l’enseignement.  Les articles du Ligueur se terminent malheureusement sur une vision futuriste et individualiste à l’opposé de ce qui se développe actuellement !  Ceci est dommage car le reste du dossier était très intéressant…

Comments
3 Responses to “Technologies et enseignement : évolution ou lame de fond ?”
  1. Bonjour,

    Merci pour vos encouragements.
    Je continuerai l’an prochain les activités de prises de notes collaboratives, sans doute en utilisant des outils permettant de commenter et de corriger en amont le travail d’écriture (fonction de commentaires sur Google Docs), afin de publier sur les WIKIS des travaux plus aboutis.

    FJ

  2. dpndll dit :

    Je suppose que vous connaissez les ouvrages ou sites de références dont j’ai déjà fait mention dans ce blog. Pour rappel, je vous suggère le document publié par le Refad sur « Wikis, blog et web 2.0 » qui relève de nombreux usages très intéressants et expliqués.

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Lors d’un précédent article, j’avais déjà évoqué l’utilisation d’un wiki dans un cours de philosophie donné par François Jourde.  Voici une vidéo tournée dans sa […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 15,650 hits
%d blogueurs aiment cette page :