Réseaux sociaux : potentiel et dérives


Les réseaux sociaux, diabolisés ou adulés, sont aujourd’hui et pour longtemps au coeur de notre activité sur Internet. Connaître leurs possibilités, maîtriser son e-réputation, apprendre au sein des communautés, développer son esprit critique sont les compétences indispensables pour éviter la fracture numérique.

Un évènement récent m’a à nouveau interpellée concernant les divers usages des réseaux sociaux.  Nul ne peut nier qu’ils occupent de plus en plus de place dans la vie de tous les jours mais ils sont très souvent diabolisés dans la presse écrite ou télévisée.  Que faut-il en penser ? Comment les utiliser ?  Quelles sont les plus-values de leur usage quotidien ?

Toutes les innovations importantes sont l’objet de critiques issues le plus souvent d’une méconnaissance du sujet : l’invention du train, des voitures… furent l’objet de critiques importantes.  Qui oserait prétendre aujourd’hui que ces inventions n’étaient pas des innovations majeures ?

Les réseaux sociaux font partie de ces outils qui engendrent des changements fondamentaux dans les pratiques et les usages.  Nous gardons tous en tête les évènements récents dans le nord de l’Afrique : même si ces outils n’ont pas fait la révolution, ils l’ont soutenue et ont permis la diffusion des idées.  Et c’est là que ce trouve le problème !  Les réseaux sociaux permettent la diffusion très large des idées ou des informations.

Une jeune fille a failli être enlevée à Charleroi et cela devient une rumeur qui court à travers toute la Wallonie sur une voiture noire de grosse cylindrée qui tente d’enlever des enfants !  Des émeutes ont lieu à Vancouver après un match de hockey et tous les internautes deviennent des policiers pour retrouver les fauteurs de trouble.

Ces exemples nous montrent à quel point notre esprit critique doit être vigilant en permanence afin d’éviter les dérapages.  Tous les outils réels ou virtuels peuvent être utilisés de multiples façons : il n’y a pas qu’un usage bon ou mauvais mais une panoplie d’usages plus ou moins intéressants.

Parmi ceux-ci, j’aimerais souligner le développement des plates-formes collaboratives d’apprentissage des langues : busuu, livemocha sont des réseaux sociaux qui proposent d’apprendre les langues en s’appuyant sur les connaissances des autres membres de la communauté.  Les tuteurs ne sont plus des formateurs : tous les apprenants deviennent des correcteurs d’autres apprenants.

Il ne s’agit évidemment pas d’un travail de tutorat avec fixation des objectifs à atteindre, suivi et évaluation de ceux-ci.  Chaque exercice écrit ou oral est corrigé par d’autres membres de la communauté qui connaissent la langue-cible.  En échange, vous corrigez les exercices des autres.

D’autres fonctionnalités viennent renforcer cet apprentissage : le chat, les groupes de discussions sont également présent dans ce dispositif d’apprentissage communautaire.

En guise de conclusion, j’aimerais souligner quelques points essentiels dans le bon usage des réseaux sociaux :

  1. S’inscrire sur un réseau social doit être le résultat d’un choix personnel et réfléchi
  2. Les règles de vie réelle s’appliquent pleinement aux réseaux sociaux virtuels
  3. L’inscription à un réseau social professionnel implique un investissement non négligeable pour compléter son profil : si je m’inscris, je le fais bien !
  4. Dans un réseau professionnel, je représente également mon entreprise
  5. Avant de diffuser une information, je vérifie sa valeur et j’utilise mon esprit critique pour adopter la bonne attitude.

Quelques articles sur le sujet :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 15,650 hits
%d blogueurs aiment cette page :